La planche de surf à repasser est issue d'une recherche sur le fond et la forme à travers les objets usuels du quotidien. Je suis parti du dauphin chausse-pied qui m'a tout de suite évoqué un jeu d'opposition et en même temps d'harmonie entre fond et forme. En effet le chausse-pied est un objet ayant pour fonction d'aider le pied à pénétrer dans une chaussure. Cet objet mime donc la cheville pour aider l'insertion; la cheville étant une zone du corps à élégance connue. Il m'apparaît donc harmonieux d'allier ce membre du corps à la figuration d'un dauphin; animal au charme indéniable. Et pourtant il y a, paradoxalement, une opposition intrinsèque à cet objet par l'alliance d'un objet utilitaire et d'un être vivant.

J'ai donc voulu à travers la planche de surf à repasser opposer la contrainte des tâches ménagères au plaisir d'une passion. Toutefois j'ai souhaité que visuellement l'ensemble soit harmonieux. Ainsi l'emploi de la décontextualisation rend l'objet contradictoire, et l'harmonie visuelle le rend homogène et sympathique ( par opposition à une table à repasser ordinaire et sans fantaisies).

DSC_2482.jpg

DSC_2486.jpg

DSC_2492.jpgDSC_2499.jpgDSC_2495.jpg